Des perturbateurs endocriniens dérèglent la thyroïde chez les fillettes

Sciences et Avenir
Par Marine Van Der Kluft

Les perturbateurs endocriniens perturbent. De plus en plus d’études prouvent leurs effets nocifs pour la santé, mais la Commission Européenne se montre frileuse aux interdictions. En font partie les phtalates, des produits chimiques trouvés dans les jouets et les produits cosmétiques. Ces plastifiants servent à assouplir les matériaux. Selon une étude de Santé Publique France, ils sont présents chez 99,6% des femmes enceintes. Pourtant, ils sont connus pour leurs effets sur le système reproductif et endocrinien (qui produit les hormones). Une étude s’est penchée sur l’action de ces perturbateurs sur la thyroïde, la glande qui joue un rôle central dans le développement du cerveau. Publiée le 30 mai 2017 dans Environment International, elle montre, chez des jeunes filles de 3 ans, que les phtalates agissent sur une hormone thyroïdienne, la thyroxine libre.

>> Lire la suite 

cover-r4x3w1000-59381b68eeb01-sipa-ap20585698-000001

Les phtalates sont des produits chimiques utilisés en majorité dans les jouets et les produits cosmétiques.   © RICH PEDRONCELLI/AP/SIPA

Toxic Cocktail: Webinar on June 21, 2017

June 21, 2017
1:00 pm US Eastern Time

toxic_cocktail

Because pregnancy, especially early pregnancy, is a highly sensitive period for effects of drugs on the developing fetus, there are warnings to avoid taking any unnecessary medication during those critical nine months. The unfortunate irony is that today, all pregnant women are unwittingly exposed to a complex combination of chemicals, as are the fetuses and babies developing in their wombs, and this exposure is occurring from conception onward. Many of these chemicals interfere with hormone signaling and act as endocrine disruptors. Today we are also witnessing documented decreases in IQ and unexplained increases in neurodevelopmental disease, such as Autism Spectrum Disorder and Attention Deficit/ Hyperactivity Disorder.

Join us on Wednesday, June 21, 2017 at 10:00am Pacific/1:00pm Eastern as Dr. Barbara Demeneix discusses the effects of chemicals that disrupt thyroid hormone, a crucial hormone needed for optimal brain development both before and after birth. She will synthesize the results from epidemiological and experimental studies linking the increasing numbers of chemicals affecting thyroid signaling with IQ loss and/or neurodevelopmental disease. This work is largely based on recent research that forms the foundation for her latest book from Oxford University Press: Toxic Cocktail: How Chemical Pollution is Poisoning our Brains.

This teleconference call is one in a monthly series sponsored by the Collaborative on Health and the Environment’s EDC Strategies Partnership. The call will be moderated by Genon Jensen, Executive Director of Health and Environment Alliance.

>> More information on Collaborative on Health and the Environment’s website
>> Register here

Le Maine Livres : Le Cerveau Endommagé

Le Maine Libre – Livres
Par Frédérique Bréhaut

DemeneixBarbara_LeMaineLivres

© Hervé PETITBON

Dans la cour hors d’âge des laboratoires du Muséum d’Histoire naturelle de Paris, Barbara Demeneix, sécateur en main, toise le pot où s’obstine un rosier malingre. « Montez dans mon bureau, je m’occupe d’abord du rosier ».

La biologiste spécialiste mondiale des perturbateurs endocriniens garde de ses racines galloises et d’une grand-mère aux mains vertes, le goût des jardins. Même devant un rosier fatigué « qui au moins n’est pas traité aux pesticides », assure-t-elle.

Car les recherches de cette éminente scientifique dénoncent l’effarante toxicité des perturbateurs endocriniens. Bisphénol A, Distilbène, phtalates, mercure, sont parmi les plus connus des composés chimiques dont l’absorption entre autres méfaits sur la santé, altère le développement du cerveau.

« En 1962, la biologiste américaine Rachel Carson prédisait déjà que les effets du DDT affecteraient les humains. Le terme de perturbateur endocrinien est apparu en 1992, moment où le processus a été nommé »…

>> Lire la suite

Best Health Radio – Your child’s thyroid, brain and IQ

Dr. Berkson’s Best Health Radio 

Episode 57: Dr. Barbara Demeneix – Toxic Cocktail – Your child’s thyroid, brain and IQ

DrBerksonBestHealthRadio

All earth’s populations are struggling with pollution. There are over 700,000 pollution related deaths a year, but what about your baby’s brain? Dr. Barbara Demeneix is a scientist and professor at the Sorbonne University, Paris, France. Dr B’s 40-year career focus has been on endocrinology with a particular investigation of the thyroid gland and its essential role in intelligence.

FEBS Advanced Lecture Course | August 2017

Spetses2017

The course is intended for early stage researchers, i.e. Ph.D. students and postdocs. 70 places are available. Participants will be selected based on their motivation and qualification. We welcome applicants from many different biomedical and clinical research fields that are interested to learn more about nuclear receptor signaling and its involvement in disease mechanisms.

Scientific topics: Our course aims to provide an adequate introduction and latest insights into the role of diverse nuclear receptor signaling pathways and epigenome alterations in human diseases, many of which are ageing-related. Internationally renowned lecturers will in particular highlight the role of nuclear receptors in linking two key regulators of aging: altered epigenetic chromatin states and altered metabolism. Key aspects of nuclear receptor signaling, epigenomics, ageing and disease will be introduced by lectures and followed up by informal discussions. For more information see the program.

The program includes lectures, workshops, tutorial group discussions, student poster sessions and student short talks. All students will submit an abstract and present a poster. The posters will be discussed in groups of students and lecturers. Additionally, all students are encouraged to apply for presenting a short talk. 16 short talks will be selected based on the submitted poster abstracts.  Workshops will focus on alternative topics that students can select. Tutorial groups during lunches and one tutorial dinner (student groups + lecturers) aim to stimulate informal discussions about research, career and society.

>> More information 

Conférence CHU de Liège le 11 mai 2017

21_perturbateurs_endocriniens-bande_web

Barbara Demeneix est l’invitée du CHU de Liège ce 11 mai pour une conférence sur le thème : « Perturbateurs endocriniens : quels cerveaux en 2047 ? » Une conférence qui s’inscrit dans les « Grandes Conférences Médicales » organisées par le CHU à l’occasion de son 30e anniversaire.  Le Pr. Demeneix succède ainsi au Pr. Guy Vallancien qui, le 11 mars, avait parlé de « Médecine et technologie : quel médecin en 2047 ? » et précède le Pr. Yvon Englert, Recteur de l’ULB qui, le 23 novembre, abordera « Médecine et éthique : comment baliser le chemin d’ici 2047 ? »). Toutes ces conférences ont volontairement été orientées vers la médecine du futur.

Technologique, environnemental et éthique, le triptyque des grandes conférences médicales du CHU de Liège se veut un moment de recul et de réflexion sur une médecine en grande mutation. Des conférences qui s’adressent au « grand public avisé », l’accréditation étant accordée aux médecins participants.

Barbara Demeneix,  professeur au laboratoire d’évolution des régulations endocriniennes au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, auteur de « Le cerveau endommagé » (Odile Jacob – 2014) et de « Toxic Cocktail » (Oxford University Press, traduction à paraître Odile Jacob – 2017),  est l’experte mondiale de la perturbation endocrinienne. Elle sera présentée par le Pr. Anne-Simone Parent du CHU de Liège, endocrinologue pédiatrique.

Extrait de l’article CHUchotis du Jeudi
>> Lire la suite

conference_11_mai_visuel

La chasse aux perturbateurs endocriniens est ouverte

TF1 – Journal télévisé

Capture_tf1i

Avec l’aide de célébrités des réseaux sociaux, une web série informe les jeunes sur les perturbateurs endocriniens : ces molécules chimiques présentes un peu partout que beaucoup dénoncent comme dangereuses. Mais le sont-elles ? Des chercheurs, travaillant sur des têtards car ils partagent les mêmes hormones thyroïdiennes que nous, viennent de prouver que leur développement, une fois exposé à un cocktail de 15 de ces molécules chimiques, se retrouve affecté…

TF1_Diapo

Ce reportage est issu du journal télévisé de 20h du 20 avril 2017 présenté par Gilles Bouleau sur TF1.

Perturbateurs endocriniens : un poison au quotidien ?

France 2 – JT

Retardateur de flammes, parabènes, triclosan : tous sont considérés comme des perturbateurs endocriniens. Il existerait actuellement plus de 800 perturbateurs. Ces substances chimiques sont accusées d’être une menace majeure pour notre santé. Quel impact ont-ils sur notre corps? Après 25 ans de recherche, pourquoi aucune liste n’a-t-elle été établie ? France 2 a enquêté sur les perturbateurs endocriniens et sur leurs conséquences pour la santé.

JtFrance2
Enquête sur les perturbateurs endocriniens
A. Jolly, A. Rougerie, S. Giaume, E. Martin, S. Thiebaut, M. Bitton

Identification of Endocrine Disruptors – Open Letter to the EU Ministers of Environment, Health and Agriculture and EU Health Commissioner

Subject: Open Letter to the EU Ministers of Environment, Health and Agriculture and to the EU Health Commissioner regarding the identification of Endocrine Disruptors in the EU. Date: 6 Apr 2017.

>> Read the open letter

“History is the sum total of things that could have been avoided”. These words of Konrad Adenauer, a founding father of the European Union, are especially pertinent today. For the last four years the European Union has been wrangling over the definition of endocrine disruptors, thereby blocking the application of long-standing European legislation on these chemicals, including the Pesticides (Plant Protection Product) and Biocides regulations, designed to limit their health and environmental impacts. However, as early as 2002 the World Health Organization (WHO) proposed a definition of endocrine disruptors. Here we call on the EU’s Environment, Health and Agriculture Ministers and on the Health Commissioner to heed the scientific community not to attempt bending scientific definitions for political or economic purposes. In practice this implies to abandon the derogation that would not allow pesticides and biocides developed in order to affect target organisms via their endocrine systems to be recognized as endocrine disruptors.

First signatories: Rémy Slama (Environmental Epidemiologist, Inserm, France), Barbara Demeneix (Endocrinologist, Museum National d’Histoire Naturelle, France), Jean-Pierre Bourguignon (Pediatric Endocrinologist, Belgium), Andreas Kortenkamp (Toxicologist, Brunel University, UK), Andrea Lenzi (President of the Italian Society of Endocrinology, Sapienza University of Rome, Italy), Giancarlo Panzica (Neuro-endocrinologist, University of Turin, Italy), R. Thomas Zoeller (Endocrinologist, Amherst University, USA), Leonardo Trasande (Environmental Epidemiologist, New-York University, USA), Russ Hauser (Environmental and reproductive epidemiologist, Harvard University, USA), Richard Ivell (Endocrinologist, Nottingham University, UK), Ezio Ghigo (Past president of the Italian Society of Endocrinology, University of Turin, Italy), Martine Vrijheid (Environmental Epidemiologist, ISGlobal, Spain), Cécile Chevrier (Environmental Epidemiologist, Inserm, France), Merete Eggesbø (Environmental Epidemiologist, NIPH, Norway), Joseph Braun (Environmental epidemiologist, Brown University, USA), Ana Soto (Endocrinologist, Tufts University, USA), Carlos Sonnenschein (Tufts University, USA).

Monsieur le Président… Demain l’environnement ?

France Culture – Les Echos de la Terre
Par Aurélie Luneau

Série spéciale “Monsieur le Président… Demain, l’environnement ?” pour mettre en avant les sujets environnementaux. L’invitée du jour, Barbara Demeneix, s’adresse au Président Français de demain et l’interpelle sur les dossiers incontournables qui marqueront son quinquennat. La lettre ouverte est suivie d’une interview.

>> Ecouter (à partir de 40’06)

Jeunes cerveaux en danger

Alternatives Economiques
Par Antoine de Ravignan

Du bisphénol A dans les plastiques et encore dans les tickets de caisse, des retardateurs de flamme bromés dans les meubles et les moquettes, des phtalates, des perchlorates…, l’invasion des perturbateurs endocriniens dans notre environnement n’est pas qu’une menace pour les générations présentes. C’est aussi une bombe à retardement pour les générations futures en raison de l’impact de ces substances chimiques sur le développement du cerveau, et ce dès la conception. C’est ce que vient de rappeler une note de l’ONG britannique CHEM Trust, validée par deux éminents chercheurs en santé environnementale, Barbara Demeneix (CNRS) et Philippe Grandjean (Universités de Copenhague et Harvard).

>> Lire la suite

Les perturbateurs endocriniens, une menace pour notre intelligence

The Conversation France
Par Barbara Demeneix

L’expérience a été menée sur le cerveau de grenouilles. De têtards même, pour être précis. Elle a consisté à exposer des embryons de l’espèce Xenopus laevis à un mélange de produits chimiques comparable à celui trouvé dans le liquide amniotique de la plupart des femmes enceintes. Parmi lesquels le plus connu est le bisphénol A présent, par exemple, dans les tickets de caisse. Le résultat, publié le 7 mars dans le journal Scientific Reports, montre que les neurones, chez ces têtards, sont plus petits.

Réalisée dans notre laboratoire du Muséum d’histoire naturelle, à Paris, cette expérimentation pourrait paraître bien éloignée de nos préoccupations d’humains, nous qui ressemblons si peu à des batraciens. Mais contrairement aux apparences, nous avons un important point commun : l’hormone produite par la thyroïde, cette glande du cou située au-dessus du sternum. L’hormone thyroïdienne est identique, à l’atome près, chez les humains, les grenouilles, ou encore les requins, les oiseaux, les souris. Et elle joue un rôle clé dans le développement du cerveau.

Ainsi, nos travaux permettent d’établir, scientifiquement, le fait suivant : quand des substances interfèrent avec l’hormone thyroïdienne chez les têtards, elles font planer également une menace sur l’intelligence chez les humains…

>> Lire la suite

 

Neurones en danger

Le Journal du Dimanche
Par Juliette Demey

Une étude montre que quinze molécules nocives passent la barrière du placenta et se retrouvent au contact du fœtus. En recréant ce “cocktail” en laboratoire, des chercheurs montrent des effets désastreux pour la croissance du cerveau.

En analysant les cerveaux des têtards exposés, les chercheurs ont constaté une série de perturbations dans l’expression des gènes et la division cellulaire. Autre découverte, “le volume des neurones et des oligodendrocytes, ces cellules formant la gaine de myéline qui permet la transmission de l’information du cerveau vers les organes, est réduit”, détaille Jean-Baptiste Fini.

>> Lire l’article