Sous les skis, le poison

Podcast Superfail, France Culture

Guillaume Erner, Vivien Demeyère et Juiette Devaux

05/12/2021

@Unsplash, Henry Perks

Pour accroître leur vitesse, de nombreux skieurs utilisent un produit méconnu des néophytes : le fart au fluor. Or les composants perfluorés présentent un double danger : lorsqu’ils sont chauffés et inhalés, ils intoxiquent les usagers et présents sous les skis, ils dégradent l’environnement.

Le fart au fluor : un produit répandu dans la communauté des skieurs

Si je vous dis ça farte ? Ça peut évoquer chez vous une infinité de choses agréables, en majorité : le ski. Oui mais voilà, le fart au fluor est probablement très mauvais et pas que pour les dents. Pour nous en parler, nous recevons Thibaut Schepman, il est le co-auteur d’une enquête parue dans l’Equipe Explore, intitulée Peur sur la glisse

Le produit prend la forme d’un corps gras, que les skieurs appliquent sous les skis pour réduire l’adhérence à la neige. Si jusqu’aux années 60 des farts naturels étaient préconisés (à base de cire d’abeille notamment), à partir des années 80, la communauté des skieurs découvre un produit bien plus efficace  : le fart au fluor. Le fluor, diminutif de composants perfluorés – aussi connus sous le sigle PFAS – a en effet la caractéristique de repousser très efficacement l’eau. Mais ces composants, lorsqu’ils sont chauffés dans le cadre du fartage du ski, entraînent des risques non négligeables pour les skieurs. 

>> Lire la suite et écouter l’épisode