« Demain, tous crétins ? », quand les perturbateurs endocriniens troublent notre cerveau (La Croix)

La Croix 
Par Denis Sergent

demain-tous-cretins (1).jpg

Baisse du QI, troubles du comportement, autisme… De plus en plus d’endocrinologues et de neurobiologistes mettent en cause l’augmentation des perturbateurs endocriniens. Avec de bons arguments.

« Nous entravons le développement intellectuel de nos enfants… Dans quelques années, nous nous demanderons comment a-t-on pu en arriver là ? », s’interroge franchement Thomas Zoeller, endocrinologue à l’université du Massachusetts, dans ce documentaire interpellant de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade, déjà diffusé sur Arte, qui permet de bien comprendre ce vaste et complexe problème.

>> Lire la suite 

Autisme : les Etats-Unis s’alarment de l’augmentation des cas (TV5 Monde)

TV5 Monde
Par Pascal Hérard

Un rapport gouvernemental publié ce jeudi 26 avril 2018 indique que le taux d’enfants autistes américains est passé de 1,5% de la population à 1,7% en trois ans. Cette augmentation très importante n’a pas d’explication officielle, mais des facteurs environnementaux par la pollution chimique sont pointés du doigt.

Une étude prospective menée en Californie entre 1997 et 2008 a, par exemple, montré que la probabilité d’avoir un enfant autiste augmentait à mesure que le lieu de résidence des femmes enceintes était proche des champs traités au chlorpyriphos, un insecticide organophosphoré qui interfère avec le système thyroïdien. Aujourd’hui, il n’est plus possible de nier les effets de l’environnement sur ces troubles.
Barbara Demeneix

>> Lire l’article

Barbara Demeneix : “Les perturbateurs endocriniens nuisent au bon développement du cerveau” (Magazine La Recherche)

La Recherche
Propos recueillis par Bérénice Robert (mensuel 533)

Barbara_Demeneix_La_Recherche

© La Recherche

Scientifique engagée dans la lutte contre les substances chimiques qui affectent notre système hormonal, massivement présentes tout autour de nous, dans la nourriture, l’eau ou les cosmétiques, Barbara Demeneix a étudié leur nocivité, en particulier leur impact sur l’hormone thyroïdienne.

Dans le cadre du règlement européen sur les pesticides, les 28 pays de l’Union européenne, représentés par un comité d’experts, ont adopté, le 13 décembre 2017, une définition des perturbateurs endocriniens à partir de critères établis par la Commission européenne. Une nouvelle qui a réjoui Barbara Demeneix, professeure au Muséum national d’histoire naturelle, à Paris. L’endocrinologue d’origine britannique s’est spécialisée dans l’étude de l’hormone thyroïdienne, indispensable au développement du cerveau. Au cours de ses nombreux travaux sur le sujet, elle a pu observer comment les multiples composés chimiques qui polluent notre environnement, et en particulier les perturbateurs endocriniens, affectent la production de cette hormone. Elles perturbent par là même le développement cérébral des nouvelles générations. Face à la baisse générale du quotient intellectuel et à l’augmentation du nombre de troubles du spectre autistique, Barbara Demeneix plaide en faveur d’une meilleure législation.

>> Lire l’interview 

L’énigme de l’autisme

ARTE

artefuture

De nombreuses études mettent en évidence une augmentation vertigineuse des cas d’autisme et des troubles de l’attention chez les enfants. Les perturbateurs endocriniens sont en cause.

Production : Les films de l’aiguemarine
Réalisation : David Bornstein

Les effets de la pollution sur notre santé mentale et la santé des abeilles

France Inter – Les Savanturiers
Par Fabienne Chauvière

agriculture-1359862_960_720

1ère partie de l’émission avec Barbara Demeneix sur les pesticides, les plastiques ou les résidus de médicaments qui sont rejetés dans notre environnement affectent le développement du cerveau des enfants alors qu’il sont encore dans le ventre de leur mère. Pour Barbara Demeneix, l’intelligence des nouvelles générations est en péril, et de nombreuses études mettent en évidence une augmentation vertigineuse des cas d’autisme et des troubles de l’attention. En cause toujours, les perturbateurs endocriniens.

2ème partie de l’émission avec Gilles Salvat sur les pesticides, les herbicides et les fongicides, qui ont aussi des effets ravageurs sur… la santé des abeilles. Depuis plusieurs années, un phénomène d’affaiblissement et de mortalité des colonies d’abeilles est constaté dans de nombreux pays. Les apiculteurs sont inquiets, le miel se fait rare, mais les agriculteurs aussi s’affolent, car de nombreuses cultures dépendent de la pollinisation des abeilles.

>> Ecouter l’émission 

Quel est l’impact de la pollution sur les capacités cognitives, l’intelligence et l’augmentation des troubles neuro-développementaux ?

France Inter – La Tête au Carré
Par Mathieu Vidard

Des études récentes montrent que le nombre d’enfants atteints de dérèglements thyroïdiens congénitaux, de désordres du spectre autistique ou d’hyperactivité est en augmentation constante. Et si les causes de tous ces maux étaient davantage environnementales que génétiques ?

640_gettyimages-5861167701

Cerveau humain avec un caillot © Getty / BSIP

>> Ecouter l’interview

La mesure de l’intelligence

Radio Canada – Les Samedis du Monde
Par Arnaud Decroix

Après une progression continue depuis la fin du XIXe siècle, le quotient intellectuel (le fameux QI) serait désormais à la baisse au sein de plusieurs pays occidentaux. Comment expliquer ce phénomène? Arnaud Decroix en examine les différentes causes possibles avec l’endocrinologue Barbara Demeneix, qui est aussi professeure au Muséum national d’histoire naturelle de Paris.

>> Ecouter l’interview  (24:03)

Ces polluants attaquent l’intelligence

La Liberté
Par Véronique Châtel

Le cerveau humain est une merveille de complexité et de possibilités. Comme le rappelle Barbara Demeneix, il contient dix fois plus de neurones que la Terre n’a d’habitants et chacun de ces neurones entretient plusieurs milliers de contacts avec d’autres neurones. Si c’est grâce à ses connexions neurales que l’humanité est parvenue à sortir de l’âge de pierre, c’est aussi grâce à elles qu’elle a développé et introduit dans des produits d’usage asset-version-7158070e47-18434.jpgcourant des composants chimiques (plastiques, pesticides, antibactériens, etc.) qui portent atteinte à son intégrité physique et intellectuelle…

>> Lire l’interview (Edition Abonnés)

Radio – Cerveau, santé et pollution

RFI – Priorité Santé
Par Claire Hédon

Pesticides, plastiques, pollution de l’air… chaque jour, des centaines de milliers de produits chimiques sont rejetés dans l’environnement.
Ces produits chimiques comportent des perturbateurs endocriniens qui affectent la reproduction et la fertilité, ont une incidence sur les cancers, le diabète, l’obésité… on sait moins qu’ils ont également un impact sur le développement du cerveau… Quel est l’impact de la pollution chimique sur le QI, le quotient intellectuel des enfants ? Pourquoi est-ce si compliqué d’évaluer les risques ? Que sait-on de l’impact de l’environnement sur les troubles de l’autisme et les déficits de l’attention ? Comment protéger les femmes enceintes et les enfants ?

>> Réécouter l’émission

brain_2502748b_2.JPG

© DR pour RFI

Les perturbateurs endocriniens vont finir par nous rendre idiots

Télérama – Penser Autrement
Par Weronika Zarachowicz

Pour le cancer et le diabète, on le savait déjà. Mais, alerte la biologiste Barbara Demeneix, ces molécules de synthèse que nous respirons, ingérons ou appliquons sur nos peaux, endommagent aussi notre cerveau. Et réduisent notre QI.

>> Lire l’article (Edition Abonnés)

on-va-tous-finir-idiots,M343445

© Singeon pour Télérama

“Des scientifiques ont démontré que les perturbateurs endocriniens affectent la fécondité, altèrent le développement fœtal, augmentent les risques de cancer, de diabète ou d’obésité. Mais durant la dernière décennie, de nouveaux signaux sont apparus sur nos écrans radars : les augmentations de l’hypothyroïdie, du trouble du déficit de l’attention/hyperactivité, ainsi que des troubles du spectre autistique.”

Interview de Barbara Demeneix : L’impact des polluants sur le corps et la santé mentale

getImageEm
NEWS Press
Propos recueillis par Solange Mulatier

>> Lire l’interview 

“Les perturbateurs endocriniens sont des produits chimiques qui se trouvent dans l’environnement et qui affectent la signalisation de nos hormones. La perturbation endocrinienne peut affecter la reproduction et la fertilité, avoir une incidence sur les cancers, le développement du cerveau, le métabolisme et l’équilibre énergétique (donc intervenir dans l’obésité) etc…”