Effets cocktails : il n’y a pas que la dose qui fait le poison

France Culture – La Méthode Scientifique
Par Nicolas Martin

Quels sont les ingrédients pour un effet cocktail ? Comment le terme d’effet cocktail a-t-il émergé dans la recherche ? Quelles incidences sur la santé ? Quelles certitudes et incertitudes a-t-on à ce sujet ? Comment le mesure-t-on ? Les sexes sont-ils touchés différemment par l’effet cocktail ?

getty

Aoruan Mo  Crédits : Getty

Dosis sola facit venenum : « seule la dose fait le poison » ; jusqu’à très récemment, cet adage de Paracelse était encore de rigueur quant à l’étude de la toxicité d’un composé chimique. Mais depuis quelques années, il semblerait qu’il n’y ait pas que la dose d’exposition à une molécule qui en détermine la nocivité. Une très faible exposition combinée à plusieurs molécules, d’ordinaires inoffensives à ces doses, peut devenir cytotoxique, ou perturbatrice pour certaines fonctions, comme les fonctions hormonales. C’est ce que l’on appelle « l’effet cocktail », soit la combinaison délétère de composés auxquels nous sommes en contact au quotidien et c’est un immense et complexe continent de la recherche qui est en train de s’ouvrir.

Effet cocktail : il n’y a pas que la dose qui fait le poison : c’est le problème auquel nous allons nous atteler dans l’heure qui vient.

Et pour examiner cette épineuse question des effets cocktails, nous avons aujourd’hui le plaisir de recevoir Barbara Demeneix, biologiste, professeure de physiologie au Museum National d’Histoire Naturelle, auteure entre autres de « Cocktail Toxique » aux éditions Odile Jacob et William Bourguet, directeur de recherche Inserm au Centre de Biochimie Structurale, à Montpellier.

>> Ecouter l’émission