Neurones en danger

Le Journal du Dimanche
Par Juliette Demey

Une étude montre que quinze molécules nocives passent la barrière du placenta et se retrouvent au contact du fœtus. En recréant ce “cocktail” en laboratoire, des chercheurs montrent des effets désastreux pour la croissance du cerveau.

En analysant les cerveaux des têtards exposés, les chercheurs ont constaté une série de perturbations dans l’expression des gènes et la division cellulaire. Autre découverte, “le volume des neurones et des oligodendrocytes, ces cellules formant la gaine de myéline qui permet la transmission de l’information du cerveau vers les organes, est réduit”, détaille Jean-Baptiste Fini.

>> Lire l’article

Advertisements